Une lame : la partie coupante d’un couteau


Un couteau est constitué d’une lame tranchante et d’une poignée avec pour son maintien. C’est la lame du couteau qui joue le rôle important pour tout travail de coupage, découpage et tranchage d’aliments ou d’objets. La poignée sert à avoir le bon maintien du couteau lors de son utilisation et à protéger la main contre le danger, qui peut être mortel, que pourrait causer sa lame au moment de sa manipulation.

Les profils de lame

lame.jpg

La lame dénommée arme blanche est un outil tranchant de surface lisse. Elle est fine ou large avec des dents en lyre ou non suivant son usage. Elle peut être monoface ou biface (les deux côtés du tranchant sont symétriques). Les couteaux à fromage, à viande sont conçus avec  de lame de type monoface tandis que les couteaux à légumes (coupe choux, épluche-légumes) sont de type biface. Les couteaux bifaces ont de profil soit plat ou en V,  soit de profil convexe ou bombé soit de profil sabre soit de profil creux soit de profil double.

Les matériaux

les-materiaux.jpg

La lame du couteau selon l’histoire était fabriquée par des pierres ou des os (durant l’âge de pierre), puis de l’acier et de métal. Avec les avancées de la métallurgie, elle est généralement conçue avec de l’acier inoxydable. Par ailleurs, actuellement à l’échelle industrielle, l’acier est le plus utilisé pour fabriquer une lame étant donné qu’il s’aiguise facilement et permet ainsi un bon pouvoir de coupe. Toutefois, il s’oxyde facilement c’est pour cette raison que la lame en acier inoxydable a été lancée pour assurer plus de pratique à son usage et à son entretien. Mais il existe certaines usines de fabrication de couteau qui font recours aux matériaux non ferriques  en utilisant des matériaux comme la céramique,  l’obsidienne et le titane pour créer l’arme blanche. Et d’autres usines font pérenne la fabrication traditionnelle de couteau en utilisant  de l’os ou de silex  pour l’arme blanche.