Le couteau, un outil tranchant 


Un couteau est un élément de couvert de table en tant qu’un ustensile de cuisine ou seulement considéré comme étant un outil tranchant utilisé notamment pour trancher ou pour couper des aliments.  Depuis des siècles que cet ustensile a vu le jour et s’améliore davantage avec les avancées de la métallurgie. Il se présente généralement sous forme d’outil composé de lame tranchante munie d’une poignée pliable ou non, de petite taille, légère et transportable. L’utilisation de cet outil tranchant s’avère dangereuse voire mortelle.

L’histoire du couteau

Dans la préhistoire durant l’âge de pierre les hommes ont utilisé des outils tranchants conçus par des pierres, silex ou par des os d’une façon brute. Depuis l’âge du Bronze, le couteau a pris un peu d’esthétique pratique par l’invention de couteau muni de poignée pour  faciliter son maintien dont les lames étaient faites en métal. Puis en acier d’une façon pliable. S’évoluant en forme, en esthétique et en qualité avec le courant de la métallurgie, le couteau en acier inoxydable est apparu en 1920 aux Etats-Unis, puis le couteau en céramique ou en titane. Son usage prend place au quotidien en tant qu’outil à la portée de tous, à la fois un ustensile de cuisine mais également une arme tranchante, dangereuse voire mortelle.

Les lieux de fabrication traditionnels

Les couteaux sont dits « modernisés » depuis la création de couteau en acier  en Italie par les Romains (Ier siècle). Puis, aux Etats-Unis et repartie petit à petit dans le monde notamment en Europe. En France par exemple, les lieux traditionnels qui fabriquent les couteaux sont : Laguiole,  Opinel ,   Saint-Jean-de-Maurienne ,   Dauphinois ,   Nontron  ,   Bastide ,   Lyon ,   etc. En Belgique au sein de Gembloux, Namur et   Houyet. L’on trouve aussi en Angleterre (Sheffield), en Suède (Mora), en Espagne (Tolède), en Russie (Vorsma), en Allemagne (Solingen) et e Suisse (Victorinox).